Betty Goguikian
Psychologue Psychothérapeute
___

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_1501_edited.jpg
                        022/ 320 51 18
                     076/ 381 90 52
 
    

Formation

Betty Goguikian a effectué ses études universitaires à Genève. Elle a obtenu sa licence en psychologie en 1982, son diplôme de spécialisation en psychologie clinique en 1984. Elle poursuit sa formation par une thèse de doctorat sur le développement de l’identité de genre chez l’enfant, soutenue en 1997. Commence dès lors un parcours académique d’enseignante et de chercheuse à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève, qui se poursuit à ce jour. Dès la fin des années 1990, elle commence à s’intéresser à l’effet de la migration et de l’identité culturelle sur la santé mentale. Elle participe en qualité de co-thérapeute à la consultation d’ethnopsychiatrie de Genève, dirigée par F. James. Elle installe progressivement le domaine de la clinique interculturelle au sein de sa Faculté et devient experte du champ à Genève. Depuis 2008, elle est responsable de l’Unité de psychologie clinique interculturelle, dont un des axes de recherche est la santé périnatale des femmes migrantes et l’exercice de la parentalité en situation migratoire.

Après avoir donné, pendant près de 20 ans, diverses formations et des supervisions dans l'approche clinique interculturelle, en 2018, elle lance une formation post-grade universitaire, le CAS Santé mentale, migration et culture : évaluer et soigner dont elle assume la co-direction. En 2018 également, elle met en place une Consultation pour enfants et adolescents migrants dans le cadre du Pôle Cité de la FPSE. Cette consultation offre des bilans psychologiques, des entretiens cliniques, de la guidance parentale et des activités de médiation interculturelle.

 

Expérience professionnelle

Parallèlement à ses activités d’enseignement et de recherche, Betty Goguikian a toujours exercé une activité clinique d’abord en institution psychiatrique de l’enfant (Office médico-pédagogique Vaudois) puis de l’adulte (HUG), puis dans un cadre associatif. En effet, entre 2001 et 2017 elle s’engage auprès d’Appartenances-Genève, centre de soins psychologiques pour migrants, où elle se spécialise dans la clinique des personnes en situation de précarité juridique et sociale, (clandestins, réfugiés, demandeurs d’asile, …). Dès 2017, elle exerce uniquement en cabinet privé avec une population et des problématiques diversifiées. Elle rejoint le CAP en 2021, avec le souhait de maintenir le dialogue entre clinique, enseignement et recherche. 

 

​ 

Au CAP

Consultations thérapeutiques en individuel ou en couple, consultations mère-bébé ; psychothérapie individuelle enfants, adolescents ou adultes ; soutien à la parentalité.

 

Français, espagnol, arabe